fbpx

La valeur verte d’un logement

Aujourd’hui, le secteur du bâtiment est fortement concerné et impacté par les préoccupations environnementales.

Les critères de consommation énergétique sont devenus incontournables en immobilier et font souvent pencher la balance, en achat comme en location. Dans l’approche d’une interdiction de location des classes F ou G (Loi Climat), et dans une démarche favorisant la réduction de ce qu’on appelle les « passoires thermiques », découvrez comment augmenter la valeur de votre bien tout en répondant aux enjeux énergétiques.

Qu’est-ce que
la valeur verte
d’un logement ?

Elle « définie l’augmentation de valeur engendrée par une meilleure performance énergétique et environnementale d’un bien immobilier par rapport à un autre, toutes choses égales par ailleurs et selon les bases notariales » – Site officiel des notaires de France.

En d’autres termes, plus le niveau de performance de votre logement sera élevé, plus son prix de vente sera valorisé.

Qu’est-ce que
l’indicateur DPE

« Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui sert principalement à estimer la consommation d’énergie et les taux d’émission de gaz à effet de serre de votre logement » – Site du Service Public.

Le DPE, est également appelé « lettre énergie » ou « classe énergie ». Cette pyramide alphabétique détermine si un bien est énergivore ou performant selon la lettre attribuée : A correspondant à un logement économe et G à un logement énergivore.

La solution :
Les travaux de rénovation énergétique ?

Ce n’est pas un secret, pour éviter les dépenses énergétiques inutiles et les déperditions thermiques, mieux vaut bien entretenir ses appareils, voire même les changer quand ils deviennent trop vieux.

Vous pouvez par exemple opter pour une VMC double flux. Contrairement à la VMC simple flux, la double flux récupère la chaleur de l’air extrait pour chauffer l’air entrant. Cet échange de calories permet de réduire jusqu’à 90% les pertes de chaleurs et de maintenir un certain confort thermique.

Vous pouvez également investir dans un système de chauffage thermodynamique. Respectueux de l’environnement, il tire profit d’une énergie propre, renouvelable, inépuisable et gratuite (aérothermique ou géothermique). De plus, il ne rejette aucun gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Cette système de chauffage permet de réaliser jusqu’à 70% d’économie sur les factures !

Mais n’oubliez pas que les travaux de rénovation énergétique ne concernent pas seulement vos appareils. Avec des déperditions thermiques pouvant aller jusqu’à 30% selon les différents endroits d’un logement, il est également judicieux de vérifier votre isolation thermique.


Alors vous l’avez compris, pour passer d’un logement énergivore à un logement performant, mieux vaut miser sur une rénovation globale. Votre logement se verra attribuer une meilleure étiquette énergie DPE et sa valeur verte (comme financière) augmentera. Un vrai atout supplémentaire, qui jouera toujours en votre faveur lors d’une possible vente.

Revenir aux actualités